header-img-04.jpg
OIF
Actualités

200 négociatrice francophones formées par l'OIF

lundi 2 novembre 2020
200 négociatrice francophones formées par l'OIF Image 1
Du 26 octobre au 5 novembre 2020, l’OIF forme à distance 200 négociatrices provenant de 23 pays* de la Francophonie, afin d’assurer une plus forte présence des femmes dans le processus international de prise de décisions sur le climat.

Cette formation à distance a été développée à l’initiative de l’Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), organe spécialisé de l'OIF, avec l’appui financier du gouvernement du Canada. « Le Canada est résolu à renforcer le pouvoir d’action des femmes et des filles dans le monde entier, et nous avons la conviction profonde que la prise de décision est plus efficace lorsque des voix issues de divers horizons se font entendre », résume Jonathan Wilkinson, Ministre de l'Environnement et du Changement climatique du Canada.

Une dizaine d’experts internationaux interviendront dans l’« Académie virtuelle du développement durable » du site web de l’IFDD. Les participantes, aux profils variés et désignées par leur pays, seront outillées sur les enjeux et les techniques de négociations internationales sur les changements climatiques.

Selon le Directeur de l’IFDD, Jean-Pierre Ndoutoum, « les femmes sont fortement touchées par les effets des changements climatiques et pour cette raison, il nous est impératif qu’elles bénéficient non seulement d’une plus juste représentation au sein de leurs délégations nationales respectives mais bien plus, qu’elles soient directement impliquées dans la négociation internationale touchant ces matières ». La formation permettra donc de constituer, dans chacun des pays, un réseau de femmes prêtes à intégrer les délégations, à défendre leurs positions, à négocier et à contribuer au développement de politiques en matière de changements climatiques dans leurs pays.

Depuis 2018, l’Institut s’emploie au renforcement des capacités d’une vingtaine de femmes par année en matière de négociation sur le climat. L’augmentation significative des participantes formées en 2020, par le biais de la formation à distance, témoigne de la détermination de l’OIF à favoriser les conditions d’une pleine participation des femmes aux processus décisionnels.

* Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, République centrafricaine, Comores, Congo, Côte d'Ivoire, Gabon, Guinée, Haïti, Liban, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, RDC, Rwanda, Sénégal, Tchad, Togo et Vanuatu.

En vedette

Pour célébrer son 50e anniversaire, l’OIF a invité les jeunes de 15 à 35 ans à construire ensemble l’avenir de la Francophonie !

Appels d'offres et concours

Portraits et témoignages des volontaires

Fils d’actualités

La Francophonie est plurielle et dynamique

#OIFJeunesse sur Instagram


SUIVEZ-NOUS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX: